JLE

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Un abdomen aigu chirurgical révélant une môle invasive Volume 31, numéro 3-4, Mai-Août 2022

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3
Auteurs
Service de gynécologie obstétrique, Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI, Oujda, Maroc
* Tirés à part : H. Ennasser

La môle invasive est une tumeur trophoblastique gestationnelle caractérisée par l’envahissement myométrial par des vésicules molaires pouvant aller jusqu’à la perforation de la séreuse utérine. C’est une maladie grave mais curable avec une très bonne chimiosensibilité, d’où la nécessité d’un diagnostic précoce car elle pourrait être mortelle en l’absence de prise en charge adaptée. Nous rapportant le cas d’une patiente âgée de 37 ans, mère d’un enfant vivant, avec antécédent d’avortement spontané à domicile remontant à un mois, qui s’est présentée au service des urgences pour des douleurs abdominales diffuses avec pâleur cutanéomuqueuse et instabilité hémodynamique. Le diagnostic de tumeur trophoblastique gestationnelle était suspecté devant le processus tissulaire intra-utérin à l’échographie avec le taux élevé de bêta- hormone chorionique gonadotrope β qui était à 452 000 mUI/mL. La patiente était acheminée au bloc pour laparotomie exploratrice retrouvant une rupture utérine nécessitant une hystérectomie d’hémostase. Ce cas clinique permet d’illustrer la possible et non exceptionnelle expression hémorragique de la môle invasive.