John Libbey Eurotext

Cahiers Santé Médecine Thérapeutique

MENU

Artérite de Takayasu et insuffisance rénale : une observation et une brève revue de la littérature Volume 30, numéro 3, Mai-Juin 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Nephrology Departement, University Batna 2, Algeria
* Tirés à part

L’artérite de Takayasu est une vasculite des gros vaisseaux d’étiologie inconnue, touchant principalement les femmes (80 à 90 % des cas), l’âge d’apparition se situant généralement entre 10 et 40 ans. Elle est présente dans le monde entier, avec néanmoins une plus grande prévalence en Asie. Nous rapportons le cas d’une patiente d’âge moyen ayant des antécédents de thrombose aorto-iliaque et d’amputation de la jambe droite (amputation au-dessus du genou) en raison d’une ischémie. La patiente s’est plainte de faiblesse, de malaise, de fatigue, de manifestations d’ischémie dans le membre inférieur gauche, de douleurs abdominales. Ses examens ont révélé une lésion rénale aiguë, une créatinine de 550 μmol/L et une anémie légère de 9 g/dL. L’angioscanner a montré un rétrécissement focal de l’aorte abdominale et thoracique, une thrombose étendue, un infarctus rénal et un infarctus splénique. Le diagnostic et un traitement précoces de l’artérite de Takayasu sont justifiés. En cas de retard de diagnostic, la maladie vasculaire peut se déclarer et évoluer vers des lésions graves et irréversibles.