JLE

Périnatalité

MENU

Interruption sélective de grossesse Volume 7, numéro 1, Mars 2015

Auteurs

L'interruption sélective de grossesse (ISG) correspond au fœticide d'un jumeau atteint d'une affection d'une particulière gravité. La préservation du cojumeau sain représente un véritable enjeu et détermine la prise en charge. De nombreux paramètres sont à prendre en considération afin d'évaluer au mieux la légitimité de l'indication d'ISG mais aussi la technique à privilégier et le moment opportun pour la procédure : chorionicité, type de pathologie fœtale (menace pour l'ensemble de la grossesse, danger pour la mère, caractère létal ou non) et paramètres techniques (âge gestationnel, localisation placentaire, quantité de liquide amniotique et accessibilité de la poche du fœtus atteint). Dans la grossesse bichoriale, on pourra pratiquer une injection funiculaire ou intracardiaque létale, tandis que dans la grossesse monochoriale, le fœticide consiste en une interruption sélective complète et permanente de la circulation au niveau du cordon du fœtus atteint (à la pince bipolaire, au laser ou par radiofréquence). Dans certains cas, le fœticide peut aussi être réalisé au moment de l'accouchement. L'information doit être complète et honnête, de manière à ce que le couple puisse faire véritablement un choix éclairé, en fonction de ses valeurs.