JLE

Revue Française de Gestion

MENU

Innovations organisationnelles et radicales
Le cas de deux grandes firmes de l’informatique émergente Volume 34, numéro 188-189, 2008

Auteur
Marie Delaplace1 Université de Reims Champagne-Ardenne
  • Page(s) : 185-200
  • Année de parution : 2008

Alors que les grandes firmes sont réputées avoir des désavantages dans le développement d’innovations radicales, l’objectif de cet article est de montrer que ceux-ci peuvent être surmontés si ces innovations sont accompagnées d’innovations organisationnelles. L’auteur illustre ces propos en prenant l’exemple du passage de la mécanographie à l’informatique dans deux grandes firmes américaines, IBM et Remington Rand, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L’échec de Remington Rand et inversement la réussite d’IBM dans l’industrie informatique naissante peuvent en effet être analysés au travers de leurs stratégies différenciées en matière d’organisation de leurs services de recherche, de formation mais également en termes d’organisation de la commercialisation du produit émergent.