JLE

Phytothérapie

MENU

Étude du pouvoir antifongique de l’huile essentielle de cannelle Volume 4, numéro 1, Avril 2006

Auteurs

L’huile essentielle de cannelle a fait l’objet d’études sur diverses souches fongiques pathogènes. L’huile essentielle a été testée en utilisant trois techniques différentes : la technique de dilution en gélose pour la détermination des souches sensibles, une microméthode de dilution en milieu liquide pour déterminer les concentrations minimales inhibitrices (CMI) de l’huile essentielle sur la croissance des levures, une macrométhode de dilution en milieu liquide permettant l’évaluation de l’huile essentielle sur la production de la masse mycélienne des souches filamenteuses. Les résultats obtenus montrent que les CMI sont comprises entre 1/640 et 1/2560 pour les levures et entre 1/5000 et 1/10000 pour les moisissures. Sur la production mycélienne, l’huile essentielle montre un effet inhibiteur très prononcé. En effet, huile essentielle, utilisée à la concentration de 0,5 %, induit une inhibition totale de la croissance des moisissures testées.