John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Troubles respiratoires obstructifs du sommeil de l’adulte : diagnostic, conséquences et comorbidités Volume 90, numéro 4, Septembre-Décembre 2019 - Numéro spécial international : Troubles Respiratoires Obstructifs du Sommeil et Orthodontie

Auteur

Introduction : Le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est un collapsus des voies aérifères supérieures (VAS) conduisant
à une diminution (hypopnées) ou une interruption du débit aérien (apnées). Depuis son identification il y a seulement une quarantaine d’années, les définitions et les techniques diagnostiques ont évolué, les conséquences de ce syndrome ont été largement étudiées, mais l’établir comme facteur de risque cardiovasculaire (CV) indépendant s’est heurté à l’existence de nombreux facteurs confondants ayant pignon sur rue, telles l’obésité, l’hypertension artérielle (HTA)… Matériels et méthodes : Le diagnostic paraclinique repose sur les résultats de la poly(somno)graphie. Des recommandations sur les techniques de mesures et le codage sont régulièrement éditées, évoluant parallèlement avec les progrès technologiques, dans le but de standardiser et d’assurer la fiabilité du diagnostic. Parallèlement, des études de larges cohortes ont été mises en place à partir des années 1990, permettant un suivi transversal puis longitudinal de milliers de patients. Enfin, les mécanismes physiopathologiques des conséquences du
SAHOS ont été explorés. Résultats : Il a été démontré que le SAHOS était responsable d’un risque accidentel particulièrement élevé, imputable à la fragmentation du sommeil induite par les événements respiratoires anormaux. Il a pu être établi une relation statistique indépendante entre SAHOS et pathologies CV, troubles métaboliques et plus récemment le cancer, expliquée majoritairement par l’hypoxie intermittente. Conclusions : Le SAHOS est une maladie fréquente, dont le diagnostic repose sur des signes cliniques et la poly(somno)graphie, établi aujourd’hui comme facteur de risque indépendant de morbi-mortalité (accidentelle et CV).