John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

L’infraclusie chez l’hyperdivergent : impaction de Le Fort I versus ingression molaire maxillaire par ancrage osseux. Une revue de la littérature Volume 92, numéro 2, Juin 2021

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Université de Rennes 1, Faculté de Chirurgie Dentaire, 2 avenue du Professeur Léon Bernard, 35043 Rennes cedex, France
2 Université Claude Bernard Lyon 1, Département d’ODF, Faculté d’Odontologie, rue Guillaume Paradin, 69372 Lyon cedex 08, France
3 Unité Fonctionnelle d’ODF, Centre de Traitements Dentaires, Hospices Civils de Lyon, 6-8 place Depéret, 69365 Lyon cedex 03, France
* Correspondance

Introduction

L’objectif de cette étude est de comparer, à partir d’une revue de la littérature, l’efficacité à court et à long terme de la correction de l’infraclusie antérieure chez l’adulte hyperdivergent par orthodontie associée à l’ingression molaire maxillaire à l’aide d’ancrages osseux (groupe A), versus l’impaction chirurgicale maxillaire (groupe B).

Matériels et méthodes

Les articles sont extraits de cinq bases de données (dernière mise à jour en mai 2020). La sélection et l’extraction des données sont faites indépendamment par deux évaluateurs, puis validées et rassemblées après consensus pour limiter les biais.

Résultats

Douze études de faible à moyen niveau de preuve répondent aux critères d’inclusion, dont deux consacrées à la chirurgie d’impaction maxillaire. Toutes les études ont analysé les changements dento-squelettiques à court terme, six ont évalué la stabilité à long terme jusqu’à 3,5 ans pour le groupe B et 4 ans pour le groupe A. Les deux groupes objectivent une diminution de la hauteur faciale antérieure et une fermeture de l’infraclusie antérieure par autorotation mandibulaire. Les résultats s’avèrent stables à long terme pour les deux groupes.

Conclusion

La solution orthodontique d’ingression molaire associée aux ancrages osseux est une alternative à la solution chirurgicale des infraclusies peu sévères d’origine squelettique de l’adulte. Des essais cliniques randomisés comparatifs avec groupes contrôles sont indispensables pour aboutir à des conclusions fiables.