John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Les minivis pendant la phase de contention : indications, moyens et effets thérapeutiques Volume 92, numéro 3, Septembre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5

Tableaux

Auteurs
1 Département d’Orthopédie Dento-Faciale, Faculté d’Odontologie, rue Guillaume Paradin, 69372 Lyon cedex 08, France
2 Unité Fonctionnelle d’Orthopédie Dento-Faciale, Centre de Traitements Dentaires, Hospices Civils de Lyon, 6-8 place Depéret, 69365 Lyon cedex 03, France
* Correspondance

Introduction

Si les minivis sont souvent utilisées en phase active, depuis quelques années, des utilisations durant la contention sont rapportées, soit par mise en place de minivis de novo soit par mise à profit de minivis installées durant la phase active. L’objectif de ce travail est de décrire les utilisations rapportées dans la littérature de minivis pendant la phase de contention.

Matériels et méthodes

Nous avons effectué une recherche par associations de mots clés à partir de la banque de données PubMed.

Résultats

Dix-neuf articles ont été trouvés avec trois indications : 1) remplacer provisoirement un édentement en attendant la solution prothétique définitive en fin de croissance, tout en maintenant le niveau osseux, 2) contenir les traitements de l’infraclusion antérieure afin d’éviter au maximum la récidive et 3) améliorer le confort et l’esthétique de la contention par plaque de Hawley.

Conclusion

Cette perspective d’utilisation de minivis après le traitement actif ouvre encore le champ des possibles. Se pose toutefois le problème de l’ostéointégration et des dégâts osseux occasionnés à la dépose des minivis liés au maintien des minivis sur le long terme.