John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Le contrôle de plaque, un élément essentiel du succès du traitement orthodontique Volume 81, numéro 1, 82e réunion scientifique de la S.F.O.D.F. – L'orthodontiste, le parodonte et l'A.T.M. : objectif Qualité

Auteur
1 88 rue Michel-Ange, 75016 Paris, France
* dr.dersot@wanadoo.fr

C'est parce que les tissus parodontaux, et plus particulièrement le desmodonte, existent que l'orthodontiste peut envisager le déplacement dentaire provoqué. Dans un souci d'intégrer la notion de coût/bénéfice/sécurité, l'orthodontiste se doit de prévenir, de réduire et/ou d'éviter les effets délétères de ses traitements sur les tissus parodontaux. L'inflammation gingivale à forte composante hyperplasique, les pertes d'attache, l'alvéolyse et la résorption radiculaire peuvent entraîner, en valeur absolue, une réduction des structures parodontales de soutien. La clé de la prévention de ces problèmes réside dans le contrôle de plaque, phase trop souvent bâclée, voire négligée. Le challenge, avant tout traitement orthodontique, aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte, est de changer le comportement du patient face à sa cavité buccale et à la plaque bactérienne. L'objectif de cet article est de parcourir la littérature fondée sur les preuves (revues systématiques, méta-analyses), d'apporter des éléments de réflexion et des propositions concrètes pour résoudre définitivement cette phase essentielle de tout traitement orthodontique qu'est la motivation, phase qui peut aussi être réalisée par des « auxiliaires de santé ».