John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Le « casting du patient »: clé de décision en chirurgie orthognathique Volume 94, numéro 2, Juin 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6

  • Figure 7

  • Figure 8

  • Figure 9

  • Figure 10

  • Figure 11

  • Figure 12

  • Figure 13

  • Figure 14

  • Figure 15

  • Figure 16

  • Figure 17

  • Figure 18

  • Figure 19

  • Figure 20

  • Figure 21

  • Figure 22

  • Figure 23

  • Figure 24

  • Figure 25

  • Figure 26

  • Figure 27

  • Figure 28

  • Figure 29

  • Figure 30

  • Figure 31

  • Figure 32

  • Figure 33

Tableaux

Auteurs
1 Université Côte d’Azur, Faculté de Chirurgie dentaire, Département d’Orthodontie, Nice, France
2 Centre Hospitalier Universitaire de Nice, Pôle d’Odontologie, Unité d’Orthodontie, Nice, France
3 Laboratoire de Recherche Imagerie Tridimensionnelle Carestream Dental, 77437 Marne-la-Vallée, France
4 Laboratoire MICORALIS UPR 7554, Université Côte d’Azur, Faculté de Chirurgie dentaire, Nice, France
5 Université Américaine de Beyrouth, Département de Médecine dento-faciale, Beyrouth, Liban
6 Centre Hospitalier Universitaire de Dijon Bourgogne, Pôle d’Odontologie, Unité d’Orthodontie, Dijon, France
7 Centre Universitaire Hospitalier de Nice, Institut Universitaire de la Face et du Cou (IUFC), Département de Chirurgie Maxillo-faciale, Nice, France
Correspondance : oueiss.a@chu-nice.fr

Introduction

Le patient orthodontique chirurgical est un patient dont la prise en charge est spécifique. La réussite de ce protocole va au-delà de la pose de la bonne indication et de la maîtrise de la préparation orthodontique pré-chirurgicale du traitement. La coordination s’articule autour d’une équipe pluridisciplinaire, à savoir un orthodontiste, un chirurgien maxillofacial, un kinésithérapeute, un orthophoniste, un omnipraticien, entre autres, mais également avec la collaboration d’un psychothérapeute spécialisé.

Matériel et méthode

Le « patient idéal » existe-t-il en chirurgie orthognathique ? Les critères de décisions sont morphologiques (occlusaux, esthétiques et céphalométriques), mais aussi psycho-sociaux.

Résultats

Une nouvelle classification dite « psychologique » est proposée dans cet article.

Conclusion

Cette nouvelle classification peut être considérée comme une clé de décision dans le « casting » du patient orthodontique chirurgical et représente une première base pour de plus amples investigations dans ce domaine.