John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Étude du taux de réussite dans le collage d’attaches avec deux composites différents Volume 93, numéro 3, Septembre 2022

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteur
La Sarrazine, Le Guéret, 69210 Lentilly, France
* Correspondance : dr.couraudpierre@gmail.com

Introduction

Le choix du type de colle est un facteur important et peut affecter le bon déroulement d’un traitement. L’objectif de cet article était de comparer le taux d’échec de deux colles photopolymérisables et d’évaluer l’efficacité de chacune in vivo. Les deux colles étudiées étaient le Transbond XT® de 3M® et le BracePaste® d’American Orthodontics®.

Matériel et méthode

Une étude analytique, expérimentale, longitudinale et prospective a été menée. Un échantillon de 22 patients a été constitué pour un total de 440 dents. Les attaches prises en compte étaient situées depuis l’incisive centrale jusqu’à la deuxième prémolaire. Un logiciel a été utilisé pour distribuer aléatoirement le type de colle en fonction du côté droit et du côté gauche du patient. Ainsi, le Transbond XT® a été utilisé dans deux quadrants et le BracePaste® dans les deux autres. Nous avons considéré comme étant un succès les attaches qui n’ont pas été décollées après six mois.

Résultats

Quatre échecs avec le BracePaste® et trois avec le Transbond XT® ont été observés. Ces chiffres sont respectivement de 18,2 % contre 13,6 % pour les 22 patients et de 0,9 % contre 0,7 % pour les 440 dents (p>0,05).

Discussion

De nombreuses études ont testé l’efficacité des colles in vitro et beaucoup d’entre elles n’ont pas réussi à prédire l’efficacité in vivo. L’objectif de notre étude nous a, pour cette raison, paru intéressant.

Conclusion

Dans notre échantillon, aucune différence quant à l’échec du collage n’a été observée entre le Transbond XT® et le BracePaste®.