John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Dysfonctions somatiques du rachis cervical et traitement multi-attache : une étude transversale sur 145 sujets Volume 90, numéro 2, Juin 2019

Auteurs
1 CEESO Lyon, 39 rue Pasteur, Lyon 69007, France
2 Département d’Orthopédie Dento-Faciale, Faculté d’Odontologie, 11 rue Guillaume Paradin, 69372 Lyon cedex 08, France
3 Maison médicale, 17 impasse Petrus Vitel, 69700 Loire sur Rhone, France
* Auteur pour correspondance : chaneloic@gmail.com

Objectifs : Le but de cette étude transversale effectuée en aveugle est d’évaluer l’influence d’un appareil orthodontique fixe sur le rachis cervical. Matériels et méthodes : Le nombre et la gravité des dysfonctions somatiques (altération dans la fonction d’un élément constituant le système somatique ou DS) du rachis cervical ont été étudiés chez des patients classés en trois groupes : sujets sans traitement orthodontique (groupe 1), sujets portant un appareil orthodontique fixe (groupe 2) et sujets en contention après la dépose de l’appareil orthodontique fixe (groupe 3) et comparés grâce au test du khi2. Résultats : Un total de 145 patients âgés de 6 à 17 ans ont été inclus. Il y avait plus de DS dans le groupe 2 (p = 0,006) que dans le groupe 1. Il n’y avait pas de différence entre le groupe 1 et 3 (p = 0,2), entre le groupe 2 et 3 (p = 0,4) et entre les trois groupes (p = 0,6) concernant la sévérité des DS. Conclusion : Les troubles cervicaux ne devraient pas être imputés à long terme au traitement multi-attache puisqu’une fois le traitement orthodontique actif fini, les DS ne sont pas significativement augmentées par rapport au groupe contrôle. Ces résultats incitent à effectuer une étude pour évaluer le bénéfice d’un suivi ostéopathique des patients à risque après la pose de l’appareil multi-attache.