John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Apport de l’analyse céphalométrique tridimensionnelle dans l’étude des déterminants morphologiques de l’esthétique faciale Volume 85, numéro 1, 86e réunion scientifique de la S.F.O.D.F. − L'orthodontie : thérapeutique et beauté

Auteurs
* Auteur pour correspondance : dr.zribi.ahmed@gmail.com

Les études sur l’esthétique sont nombreuses, mais rares sont celles qui ont bénéficié de l’apport des nouvelles techniques d’imagerie 3D. L’objet de ce travail est de déterminer quels sont les critères céphalométriques les plus déterminants dans l’esthétique faciale par identification des corrélations les plus fortes entre la note esthétique et les valeurs céphalométriques tridimensionnelles de l’analyse Cepha 3Dt. Un groupe de 91 patients (de 10 à 60 ans) a été jugé par 50 juges sélectionnés au hasard (de 12 à 65 ans) à l’aide d’une échelle analogique. Les plus fortes corrélations sont ensuite recherchées entre les notes esthétiques et les valeurs céphalométriques 3D sur l’échantillon global, et sur les sous-échantillons de classe II et de classe III. L’esthétique faciale apparaît ainsi surtout liée : à la dimension antéro-postérieure, au décalage maxillo-mandibulaire, aux rapports des zones antérieures (alvéolaires ou basales), avec une priorité de l’étage alvéolaire sur l’étage basal et surtout sur l’architecture. Dans le groupe de classe II, le décalage sagittal et la divergence mandibulaire font jeu égal dans la détermination de l’esthétique faciale.