John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Pour une meilleure compréhension des liens réciproques entre émotion et posture Volume 12, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteurs
1 Université de Paris,
Institut de psychologie,
92100 Boulogne-Billancourt,
France
2 Université de Paris, VAC,
92100 Boulogne-Billancourt,
France
3 Sorbonne université,
Groupe « perception, interaction et robotique sociales » (PIRoS),
Institut des systèmes intelligents et de robotique (ISIR), CNRS UMR 7222,
4, place Jussieu, 75005 Paris,
France
* Correspondance

La perception et l’action sont intimement liées chez l’humain. Dès le plus jeune âge, la perception des émotions et le comportement postural jouent un rôle central dans les interactions sociales, notamment dans la communication face à face. Les émotions, au-delà de véhiculer des informations sur nos états affectifs et ceux d’autrui, influencent également nos dispositions comportementales telles que les réactions d’approche, d’évitement ou d’immobilisation. Ce couplage entre la perception des émotions et les tendances à l’action peut être quantifié avec des mesures fines sur le plan sensorimoteur et postural, disponibles grâce au développement récent de nouveaux outils de mesure. En outre, il peut être modulé en fonction de différences individuelles, liées aux traits de personnalité ou à des pathologies. Cette revue a pour objectif de mettre en lumière les connaissances sur les liens réciproques entre émotions et posture, chez des enfants et des adultes en bonne santé ou porteurs de pathologies associant des perturbations sensorimotrices et socioémotionnelles, à des degrés plus ou moins sévères. La coexistence de ces difficultés au sein de différentes pathologies souligne l’importance d’évaluer finement ces domaines afin de les diagnostiquer et de les prendre en charge de manière optimale.