John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Perception des émotions musicales dans la dégénérescence lobaire fronto-temporale, la maladie d’Alzheimer et les troubles thymiques de l’âgé Volume 15, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.
Auteurs
1 Centre Leenaards de la mémoire (CLM) et Service psychiatrique de l’âge avancée (SUPAA), Centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse <francesca.centomo@chuv.ch>
2 Centre Leenaards de la mémoire (CLM), Département des neurosciences cliniques et Centre des maladies infectieuses, Département de médecine, Centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse
* Correspondance : F. Centomo

Vecteur privilégié d’émotions, la musique constitue un stimulus particulièrement pertinent pour explorer les processus de traitement émotionnel et ses soubassements cérébraux. Est-ce que, par rapport à d’autres stimuli émotionnels, l’évaluation des capacités de perception émotionnelle en musique pourrait nous aider à différencier précocement différentes maladies neurodégénératives (comme la dégénérescence lobaire fronto-temporale et la maladie d’Alzheimer) et thymiques (dépression) liées au vieillissement ? Cet article propose un tour d’horizon sur la littérature dans ce domaine. Nous allons fournir un aperçu des connaissances actuelles sur les capacités de perception émotionnelle, notamment musicale, dans ces trois pathologies, tout en essayant de les comprendre à la lumière des modèles cognitifs actuels du traitement de la musique et de ses bases neuro-anatomiques. S’il existe de bonnes raisons de penser que l’évaluation de ces processus peut faciliter le diagnostic différentiel entre une démence fronto-temporale et un trouble dépressif, des doutes subsistent quant à la possibilité de différencier la première d’une maladie d’Alzheimer. Une compréhension plus fine de ces aspects (étapes de traitement affectées, facteurs pouvant y contribuer, réseaux de connectivité fonctionnelle associés) sera nécessaire pour guider le clinicien dans ses décisions diagnostiques et dans la proposition d’interventions thérapeutiques ciblées s’appuyant sur les pouvoirs émotionnels de la musique.