John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Les liens entre troubles de la cognition sociale et troubles du comportement chez des patients atteints de maladie de Huntington Article à paraître

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Univ Angers, Nantes Université, CHU Angers, LPPL, SFR Confluences, F-49000 Angers, France
2 University of Texas at Austin, Clinical Neuroscience Lab, 108 East Dean Keeton St., Austin, TX 78712, USA
3 Univ Angers, CHU Angers, Inserm, CNRS, MITOVASC, SFR ICAT, F-49000 Angers, France
* Correspondance : P. Allain

La maladie de Huntington est une pathologie neurodégénérative d’origine génétique se manifestant par des symptômes moteurs, cognitifs et psychocomportementaux. Si les deux premiers types de symptômes ont fait l’objet de nombreuses publications, les troubles psychocomportementaux constituent un champ d’investigation plus récent. Cet article propose un focus sur ces derniers, ainsi que sur leurs possibles relations avec un déficit de cognition sociale. Nous avons étudié les liens entre syndrome dysexécutif comportemental et reconnaissance des émotions ainsi qu’entre syndrome dysexécutif comportemental et théorie de l’esprit chez deux groupes de patients avec maladie de Huntington symptomatique à l’aide de ­questionnaires dysexécutifs complétés par les patients et/ou leurs proches et de tâches socio-cognitives semi-écologiques. Ce travail, le premier du genre, révèle un syndrome dysexécutif comportemental sévère chez les patients avec maladie de Huntington de forme symptomatique et confirme l’existence de déficits de cognition sociale (perception des émotions et de théorie de l’esprit). Enfin, nos données sont très clairement en faveur de l’idée selon laquelle les déficits de cognition sociale sont liés, au moins en partie, aux troubles comportementaux s’associant au syndrome dysexécutif, permettant d’envisager de nouvelles pistes pour la prise en charge des patients et l’accompagnement de leurs entourages.