John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

L’apport de la réalité virtuelle à l’intervention cognitive chez les personnes atteintes de maladies neurodégénératives ou à risque Volume 14, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2022

Illustrations


  • Figure 1.
Auteurs
1 Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, Canada
2 Département de psychologie, Université du Québec, 3351, bd des Forges, Trois-Rivières, G8Z 4M3 Québec, Canada
* Correspondance : B. Boller

La réalité virtuelle, en facilitant la création d’environnements simulés proche de la vie quotidienne, a rendu possible l’évaluation et l’entraînement des capacités cognitives en situation écologique. Les études chez les patients atteints d’une maladie neurodégénératives ou à risque montrent généralement une amélioration des performances cognitives à la suite des interventions cognitives en réalité virtuelle. Le sentiment de présence et la sensation d’immersion seraient de nature à moduler les effets de l’entraînement. Un important défi réside dans la difficulté à traduire ces effets de l’entraînement en réalité virtuelle sous la forme de bénéfices fonctionnels dans la vie quotidienne de ces patients. La réalité virtuelle pourrait être utilisée pour promouvoir et mesurer le transfert des bénéfices cognitifs générés à la suite des interventions au niveau de la capacité à réaliser des activités proches de la vie quotidienne. Les perspectives de développement futures dont, notamment, l’apport des outils de neuro-imagerie aux interventions cognitives en réalité virtuelle seront présentées.