JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

Langage et démences : quelques illustrations dans la maladie d’Alzheimer et la démence sémantique Volume 7, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2015

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2
Auteurs
1 Inserm, U1077, 14033 Caen, France
2 Université de Caen Basse-Normandie, UMR-S1077, 14033 Caen, France
3 École pratique des hautes études, UMR-S1077, 14033 Caen, France
4 Centre hospitalier universitaire de Caen, U1077, 14033 Caen, France
* Correspondance

Les troubles du langage par lésion cérébrale focale font partie de l’histoire de la neuropsychologie. Ils ont aussi été décrits dès les observations princeps de patients atteints de maladie d’Alzheimer. L’atteinte du langage écrit en est l’une des caractéristiques. Des troubles lexico-sémantiques et plus largement de la mémoire sémantique font également partie des symptômes et peuvent se manifester très tôt au cours de cette maladie. Si dans la maladie d’Alzheimer, ils sont moins prédominants que les troubles de la mémoire épisodique, ils constituent au contraire le cœur de la symptomatologie de la démence sémantique. Ces deux maladies dégénératives du cortex cérébral s’opposent sur la prédominance des troubles de la mémoire épisodique dans la maladie d’Alzheimer versus des troubles de la mémoire sémantique dans la démence sémantique alors qu’elles ont en commun une atrophie hippocampique. La connaissance de plus en plus précise des altérations cérébrales qui caractérisent ces deux affections permet de mieux comprendre les particularités de leurs atteintes cognitives et apporte des éléments de réponse à ce paradoxe apparent.