John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Altérations amygdaliennes dans la maladie d’Alzheimer : quelles répercussions ? Volume 15, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2023

Auteurs
1 Université Grenoble Alpes, Université Savoie Mont Blanc, CNRS, LPNC, 38000 Grenoble, France
2 Université Grenoble Alpes, Université Savoie Mont Blanc, LIP/PC2S, 38000 Grenoble, France
3 Lapsco, CNRS, Université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand, France
4 Institut universitaire de France, France <pascal.hot@univ-smb.fr>
* Correspondance : P. Hot

La maladie d’Alzheimer (MA) s’accompagne d’une atrophie précoce de l’amygdale dont les répercussions cognitivo-émotionnelles sont encore mal connues. Cet article de synthèse décrit les travaux de neuro-imagerie qui ont spécifiquement examiné les liens entre les atteintes anatomo-fonctionnelles de l’amygdale et le traitement de l’information émotionnelle dans la MA. Des perturbations de la mémoire émotionnelle (concernant le conditionnement de peur et l’effet de l’émotion sur la mémoire), de la cognition sociale (et en particulier de la reconnaissance des expressions faciales) et de l’attention émotionnelle ont pu être mises en lien avec les changements amygdaliens qui apparaissent dans ces populations. Toutefois, notre synthèse souligne une faible reproductibilité de ces résultats. Nous présentons alors les nouveaux modèles interprétatifs des fonctions de l’amygdale et examinons leurs apports potentiels dans l’identification des troubles de traitement de l’information émotionnelle chez ces patients. Nous défendons en particulier l’idée selon laquelle l’étude des performances en attention émotionnelle dans ce nouveau cadre théorique constitue une approche pertinente, tant pour une amélioration du diagnostic différentiel que pour une meilleure caractérisation des troubles émotionnels en lien avec les altérations amygdaliennes dans la MA.