John Libbey Eurotext

Neurologie.com

MENU

Que penser de l’efficacité des médicaments « anti-Alzheimer » ? Volume 1, numéro 3, mai 2009

Auteur
Service de neurologie, CHU Gui de Chauliac, Montpellier

La maladie d’Alzheimer (MA) est une affection neurodégénérative caractérisée par des troubles de la mémoire et du comportement entraînant une diminution de l’autonomie dans la vie quotidienne. Actuellement, aucun traitement curatif de cette maladie n’est disponible. Seuls quatre médicaments répartis en deux classes thérapeutiques (les anticholinestérasiques et les antagonistes des récepteurs NMDA) sont indiqués dans la prise en charge de la MA. Ces traitements « anti-Alzheimer » ont une efficacité démontrée sur les symptômes cognitifs, psycho-comportementaux et sur la qualité de vie des patients. Toutefois, l’amélioration du service médical rendu est jugée modeste par la Haute Autorité de Santé. En effet, l’évaluation de ces traitements est principalement limitée par la courte durée du suivi de ces études et l’interprétation difficile des tests neuropsychologiques utilisés comme critères principaux. Toutefois, la prescription de ces médicaments peut s’intégrer dans une stratégie plus globale de prise en charge multidisciplinaire incluant des interventions non pharmacologiques (orthophonie, ergothérapie, art-thérapie...) et surtout le soutien et l’information des patients, des aidants et des familles dont le rôle reste essentiel.