JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Prévalence de la maladie rénale chronique stades 3-5 en Nouvelle-Calédonie Volume 20, numéro 3, Juin 2024

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Réseau de l’insuffisance rénale, Dumbéa, Nouvelle-Calédonie
2 Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
3 Association pour le traitement et la prévention de l’insuffisance rénale, Dumbéa, Nouvelle-Calédonie
4 Unité de néphrologie de Nouvelle-Calédonie, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
* Correspondance : N. Baroux <nbaroux@resir.nc>

La Nouvelle-Calédonie est une collectivité française dans l’océan Pacifique Sud. Le taux de prévalence de l’insuffisance rénale chronique terminale traitée s’élève à près de 3 000 par million d’habitants, soit un des taux de prévalence parmi les plus élevés au monde. Cet article présente pour la première fois les taux de prévalence de la maladie rénale chronique aux stades 3-5 pour la Nouvelle-Calédonie, définie par un débit de filtration glomérulaire estimé inférieur à 60 mL/min/1,73 m2. Ces résultats ont été estimés à partir des deux enquêtes « Baromètre santé adulte » en population générale adulte. Notre étude a estimé des taux de prévalence de 7,8 % [6,1 ; 10,1] et de 5,3 % [3,3 ; 8,5]. Le taux de prévalence de la maladie rénale chronique serait donc deux à quatre fois plus élevé qu’en France métropolitaine. La prévention de la maladie rénale chronique est primordiale pour la Nouvelle-Calédonie.