JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Patients en hémodialyse : l’incidence de cancer est-elle différente entre les diabétiques de type 2 comparés aux non-diabétiques ? Une étude du registre REIN Volume 14, numéro 3, Mai 2018

Illustrations


  • Fig. 1

  • Fig. 2

Tableaux


  • Tableau 1a

  • Tableau 1b

  • Tableau 2a

  • Tableau 2b

  • Tableau 3
Auteurs

Contexte

En France, le diabète est désormais la deuxième cause d’insuffisance rénale chronique terminale. Dans une précédente étude française, nous avons montré que les diabétiques de type 2 présentaient significativement moins de risque de décès par cancer que les non-diabétiques. Cependant, cette étude s’intéressait uniquement au décès par cancer. Dans ce contexte, l’objectif de cette seconde étude était de comparer l’incidence de cancer chez les dialysés diabétiques aux non-diabétiques au sein de la région Bretagne.

Population et méthodes

Il s’agit d’une étude épidémiologique multicentrique incluant 588 patients ayant démarré une hémodialyse entre 2002 et 2007 en Bretagne. Les données étaient extraites du registre REIN et l’incidence de cancer a été recueillie dans les dossiers médicaux des patients. Chaque patient diabétique a été apparié à un patient non diabétique, sur l’âge, le sexe et l’année de démarrage de la dialyse.

Résultats

Chez les diabétiques, 28 cancers (9,4 %) ont été recensés contre 26 (8,9 %) chez les non-diabétiques. L’incidence cumulée de développer un cancer 2 années après le démarrage de la dialyse était approximativement de 6 % pour les diabétiques comme pour les non-diabétiques. En analyses univariées comme multivariées, aucun facteur n’était significativement associé avec la survenue de cancer.

Conclusion

Cette étude menée sur un effectif relativement faible de patients dialysés n’a pas permis de montrer une association significative entre l’incidence de cancer et la présence d’un diabète de type 2 chez les patients hémodialysés en région Bretagne.

Background and objectives

In France, diabetes mellitus is now the second cause of end stage renal disease. In a large previous French national study, we observed that dialyzed diabetics have a significant lower risk of death by cancer. This first study was focused on cancer death but did not investigate cancer incidence. In this context, the aim of this second study was to compare the incidence of cancer in diabetic dialyzed patients compared to non-diabetic dialyzed patients in a French region.

Methods

This epidemiologic multicentric study included 588 diabetic and non-diabetic patients starting hemodialysis between 2002 and 2007 in Bretagne. Data were issued from REIN registry and cancer incidence were individually collected from medical records. Diabetics and non-diabetics were matched one by one on age, sex and year of dialysis initiation.

Results

During the follow-up, we observed 28 cancers (9.4%) in diabetic patients and 26 cancers (8.9%) in non-diabetics patients. The cumulative incidence to develop a cancer 2 years after the dialysis start was approximately 6% in both diabetics and non-diabetics patients. In univariate Fine and Gray analysis, BMI, hemoglobin, statin use had P-value<0.2. However, in the adjusted model, these variables were not significantly associated with cancer incidence.

Conclusion

This study lead on a little number of dialyzed patients did not show any significant difference on cancer incidence between diabetic and non-diabetic patients after hemodialysis start.