JLE

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Le malondialdéhyde est-il un facteur prédictif de mortalité chez les patients ayant une maladie rénale chronique ? Volume 7, numéro 4, Juillet 2011

Illustrations


  • Fig. 1

  • Fig. 2

  • Fig. 3

Tableaux


  • Tableau 1

  • Tableau 2

  • Tableau 3
Auteurs

La place du stress oxydant observé chez les patients atteints de maladie rénale chronique (MRC), comme potentiel marqueur de la morbimortalité reste peu évaluée. La présente étude a pour objectif de vérifier les niveaux de concentrations plasmatiques de malondialdéhyde (MDA), produit terminal de la péroxydation lipidique et reflet du stress oxydant en fonction des différents stades de la maladie rénale (prédialysé et dialysé) et d’évaluer son implication comme biomarqueur associé à la maladie rénale et à la mortalité globale ou d’origine cardiovasculaire. La concentration plasmatique de MDA mesurée par chromatographie liquide haute performance, la vitesse d’onde de pouls, le score de calcification aortique ont été mesurés chez 94 patients en MRC (67±13 ans, 54 % hommes, 29 % stades de la MRC 2–3, 32 % stades de la MRC 4–5 et 39 % stade de la MRC 5D) suivis prospectivement pour déterminer leur taux de mortalité globale ou d’origine cardiovasculaire. Nous observons que la concentration plasmatique de MDA est augmentée chez les patients souffrant de MRC, dès le stade précoce de la maladie par rapport aux valeurs obtenues chez les sujets sains sans MRC. En revanche, nous n’avons pas trouvé d’association indépendante entre les taux plasmatiques de MDA et la vitesse d’onde de pouls, le score de calcification aortique, ou la mortalité globale ou cardiovasculaire. Nos résultats suggèrent la non-utilité de l’évaluation des concentrations plasmatiques de MDA chez les patients en MRC.

The role of oxidative stress in patients with chronic kidney disease (CKD) as a potential marker of morbidity and mortality remains poorly evaluated. The aim of the present study aims was thus: to determine plasma levels of malondialdehyde (MDA), end product of lipid peroxidation in patients at different CKD stages (predialysis and dialysis); to evaluate the association between plasma MDA levels and vascular disease or overall and cardiovascular mortality. Plasma MDA levels evaluated by HPLC, pulse wave velocity, aortic calcification score were evaluated in 94 CKD patients (67±13 years, 54% males, 29% at CKD stages 2–3, 32% at stages 4–5, 39% at stage 5D) prospectively followed for mortality. We observed that the plasma MDA levels were increased in patient with CKD and augmented progressively with CKD stages. However, we did not find any independent association between plasma levels of MDA and pulse wave velocity, aortic calcification score, or overall and cardiovascular mortality. Our results suggest that plasma MDA is not a useful biomarker in CKD patients.