John Libbey Eurotext

Néphrologie & Thérapeutique

MENU

Groupe Néphrologie verte de la SFNDT : premières réflexions Volume 19, numéro 1, Février 2023

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
et le groupe Néphrologie verte de la Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT) *
1 Association pour l’utilisation du rein artificiel (AURA Paris), 5, avenue de Verdun, 94200 Ivry, France
2 Sorbonne Université, 15, rue de l’École de médecine, 75006 Paris, France
3 Uneos, Parvis Robert Schuman, Rue des Grands Champs, 57070 Vantoux, France
4 UMR CNRS BMBI, Université de technologie de Compiègne, Rue Roger Couttolenc, 60200 Compiègne, France
5 Association régionale pour le traitement de l’insuffisance rénale chronique (ARTIC 42), Saint-Étienne, France
6 AUB Santé, 3, rue Henri Le Guilloux, Hôpital Pontchaillou, 35033 Rennes, France
7 Association limousine pour l’utilisation du rein artificiel à domicile (ALURAD), Rue du Buisson, 87000 Limoges, France
8 Maison du rein-Association pour l’utilisation du rein artificiel à domicile (AURAD Aquitaine), 2, allée des Demoiselles, 33170 Gradignan, France
9 Association des techniciens de dialyse, 249, rue Irène Joliot Curie, 60610 La Croix Saint-Ouen, France
10 Centre hospitalier de Vichy, Bd Denière, 03200 Vichy, France
11 Calydial, 51, rue d’Yvours, 69540 Irigny, France
12 CHU de Nantes, 5, allée de l’Île Gloriette, 44000 Nantes, France
* Walid Arkouche, François Babinet, Thierry Baranger, Bernard Bayle, Alain Birbes, Mickaël Bobot, Flora Brunner, Anne-Marie Cadart, Joël Chauveau, Georges Cornet, Cécile Couchoud, Bruno Dallaporta, Christophe Foucault, Gilles Frenkian, Luc Frimat, Anne-Sophie Garnier, Philippe Glowacki, Anne Hiegel, Aldjia Hocine, Bernard Jourdain, Sophie Limou, Anne-Hélène Quérard, Marianne Renou, Jocelyne Rey, Tiffany Rogala, Julien Sève, Tarik Sqalli, Bernard Thuillet, Cécile Vandevivère, François Vrtovsnik, Olivier Vuibert.
Correspondance : C. Chazot

La préservation de l’environnement devient une priorité universelle. Les activités humaines doivent être repensées pour les adapter au mieux aux ressources disponibles et réduire leur impact délétère sur la planète. Le groupe Néphrologie verte de la Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT) a entamé une réflexion sur ces problématiques, en particulier sur la dialyse, traitement à caractère vital mais à production de carbone élevée, associée à une consommation d’eau importante. Les données disponibles sur ces points sont présentées comme, entre autres, le recueil d’indicateurs et les plans d’action, le recyclage du rejet du traitement d’eau, la réduction de débit du dialysat, la réutilisation et régénération du dialysat usé ainsi que les calculs d’émission de carbone par l’activité de dialyse. Les expériences architecturales sont rapportées de même que les contraintes réglementaires s’appliquant aux industriels et établissements du secteur. Les solutions potentielles nécessitent la mobilisation de tous les acteurs, allant des patients aux autorités de santé, en passant par les soignants, pharmaciens, techniciens, néphrologues et les directions d’établissement. Elles seront formalisées très prochainement dans un guide en cours de préparation par le groupe Néphrologie verte de la SFNDT.