JLE

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Prévention des infections invasives à méningocoques (IIM) par la vaccination Volume 25, numéro 3-4, Juillet-Décembre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

  • Figure 5.
Auteur
Ancien chef de service de pédiatrie, hôpitaux universitaires Paris Seine Saint Denis, hôpital Jean Verdier 93140 Bondy, membre du Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) de la Société Française de Pédiatrie, expert Infovac
* Correspondance : J. Gaudelus

Les infections invasives à méningocoques (IIM) sont des maladies imprévisibles, difficiles à diagnostiquer à leur début du fait de la non-spécificité des signes précoces, et graves : létalité de 12 %, séquelles de l’ordre de 20 à 25 % à 5 ans impactant la qualité de vie. Des vaccins conjugués A, C, ACWY permettent une protection individuelle et collective du fait de leur action sur le portage des souches. Des vaccins protéiques contre le sérogroupe B ont été récemment mis au point. Le 4CMenB a démontré son efficacité sur le terrain et une tolérance acceptable chez l’enfant et l’adolescent. Les vaccins pentavalents ABCWY sont pour demain. Les calendriers vaccinaux doivent être adaptés aux modifications récentes de l’épidémiologie des IIM. La vaccination, moyen de prévention le plus efficace devrait être universelle ce qui contribuerait à la réalisation de l’objectif de l’OMS d’un monde sans méningite au moins à méningocoques.