John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Leucémie myéloïde chronique chez l’enfant, une pathologie rare et unique Volume 22, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2019

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
1 Unité INSERM UMR 1149, Immunité innée chez l’enfant : rôle dans les infections et la réaction du greffon contre l’hôte
2 PeterMac Callum Cancer Centre, Human Immunology Translational Laboratory
* Correspondance

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est une pathologie rare chez l’enfant représentant seulement 2 % à 3 % des leucémies dans la population pédiatrique et adolescente. Les recommandations sur la prise en charge des patients atteints de LMC ont été établies en grande majorité à partir des cohortes adultes, compte-tenu de la rareté de cette pathologie en pédiatrie. Le traitement par inhibiteur de tyrosine kinase (ITK) a révolutionné la prise en charge des patients. Depuis peu, les ITK de seconde génération, le dasatinib et le nilotinib, ont été approuvés en plus de l’imatinib pour le traitement de première ligne des patients atteints de LMC en phase chronique. Cependant, les ITK, bien qu’extrêmement efficaces, posent le problème d’effets secondaires importants avec notamment des troubles de la croissance staturo-pondérale rapportés sous imatinib dans la population pédiatrique. Cette revue résume les aspects clinico-biologiques propres aux patients pédiatriques atteints de LMC, décrit leur évolution et discute les enjeux concernant leur prise en charge.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International