John Libbey Eurotext

Médecine Thérapeutique / médecine de la reproduction

MENU

Le don d’ovocytes : état des lieux Volume 9, numéro 6, Novembre-Décembre 2007

Auteur
Service de Gynécologie Endocrinienne et de Médecine de la Reproduction, Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille, avenue Eugène Avinée, 59037 Lille Cedex

Le don d’ovocytes est une activité particulière d’assistance médicale à la procréation autorisée par la loi de bioéthique pour répondre à certains cas d’infertilité féminine, essentiellement des insuffisances ovariennes prématurées. L’enquête de l’Agence de la Biomédecine réalisée fin 2006 sur l’activité 2005 a permis de recenser 19 centres français ayant une activité de dons, répartis sur 13 régions. La levée de l’obligation de congélation des embryons par le décret du 24 juin 2004 a permis d’améliorer les résultats et de relancer l’activité. En 2005, les taux de grossesse après transferts immédiats étaient de 32 % contre 20 % après transferts d’embryons décongelés. Il persiste malheureusement une forte pénurie de donneuses au vu des couples en attente, toujours plus nombreux à s’inscrire. De plus, il faut prendre en considération les difficultés des centres à assumer la lourdeur de la mise en œuvre du don d’ovocytes, sans forcément disposer des moyens nécessaires pour développer cette activité. L’attente des acteurs du don d’ovocytes envers l’Agence de la Biomédecine est grande.