John Libbey Eurotext

Médecine Thérapeutique / médecine de la reproduction

MENU

La périménopause en 2007 : de la physiopathologie à la prise en charge thérapeutique Volume 9, numéro 2, Mars-Avril 2007

Auteurs
Service de Gynécologie Endocrinienne et Médecine de la Reproduction - Hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de Lille - Avenue Eugène Avinée - 59037 Lille cedex

La périménopause correspond à la transition entre la période d’activité ovarienne « normale » et la ménopause. Elle se caractérise par une véritable « anarchie » hormonale : d’abord hyperœstrogénie secondaire à une « hyperstimulation endogène ovarienne », puis alternance de phases d’hypo- et d’hyperactivité ovarienne. Il s’agit d’une période à risque de développement ou d’aggravation de certaines pathologies gynécologiques oestrogéno-dépendantes. Il existe une grande variabilité interindividuelle dans l’âge de survenue et l’expression clinique de la périménopause. Son diagnostic reste pour l’instant clinique. La prise en charge de la périménopause s’impose uniquement chez les patientes symptomatiques et repose sur un traitement qui sera, idéalement, contraceptif, antigonadotrope, oestrogénique substitutif et le plus neutre possible sur le plan métabolique. En cas de contre-indication aux œstrogènes ou aux progestatifs, il existe des alternatives thérapeutiques, purement symptomatiques.