JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Quelles informations donner aux femmes ayant une endométriose à propos de leur fertilité ultérieure ? Volume 24, numéro 4, Octobre-novembre-décembre 2022

Illustrations

Auteurs
1 Service de chirurgie gynécologique et du sein, GH Diaconesses Croix Saint-Simon, Paris, France.
2 Université de Paris, faculté de santé, faculté de médecine Paris Centre, Paris, France
3 Département de gynécologie obstétrique II et médecine de la reproduction (Pr Chapron), AP-HP, hôpital universitaire Paris Centre (HUPC), CHU Cochin, Paris, France
4 Université Paris XIII, service de médecine de la reproduction hôpital Jean Verdier Bondy 93.100 (AP-HP)
5 Département “Développement, reproduction et cancer”, institut Cochin, Inserm U1016 (Pr Batteux), Paris, France
* Tirés à part : J. Boujenah

Même si les situations cliniques sont variées, du fait du caractère hétérogène de l’endométriose, il est possible de donner aux patientes s’interrogeant sur leur fertilité les informations suivantes. (i) Dans la population générale, l’âge est le facteur le plus pertinent pour estimer la fertilité d’une femme. (ii) L’infertilité concerne 20-30 % des femmes atteintes d’endométriose. (iii) Il n’est pas aisé de prédire la fertilité d’une femme atteinte d’une endométriose à l’exception de celles ayant bénéficié d’une chirurgie dans un contexte d’infertilité, situation où le score de l’endometriosis fertility index (EFI) a été validé afin de guider leur prise en charge. (iv) De fait, à l’issue d’une chirurgie de l’endométriose, les femmes n’ayant jamais essayé de concevoir préalablement ne doivent donc pas être systématiquement considérées comme infertiles. (v) Chez les patientes n’ayant jamais bénéficié de chirurgie, les essais de conception naturelle doivent être privilégiés autant que possible pendant les six à 12 premiers mois. (vi) Concernant les patientes ayant une endométriose, avec une altération ou un risque de réduction de la réserve ovarienne et sans projet de grossesse immédiat, se poser la question de la préservation de la fertilité est licite. (vii) La prise en charge de la douleur liée à l’endométriose, en particulier par la chirurgie, nécessite une évaluation des paramètres de fertilité et le projet de grossesse (immédiat, à venir ou ultérieur) doit être idéalement discuté dans des centres de référence multidisciplinaire disposant de tout le panel thérapeutique existant (chirurgie, assistance médicale à la procréation, gynécologie médicale, soutien/information, prise en charge de la douleur).

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International