JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Phéochromocytome et grossesse Volume 16, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2014

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Service de gynécologie-obstétrique-maternité Souissi, CHU Ibn Sina-Rabat, Maroc
2 Faculté de Médecine et de Pharmacie d’Oujda-Maroc
* Tirés à part

Le phéochromocytome est une tumeur endocrine produisant des catécholamines en excès. Nous rapportons le cas d’une patiente atteinte d’un phéochromocytome découvert lors de sa 2e grossesse à 17 semaines d’aménorrhée. Une échographie obstétricale a confirmé la viabilité fœtale. L’évolution était marquée par la normalisation de la tension après la résection tumorale. Bien qu’elle soit rare, l’association grossesse et phéochromocytome est grave en l’absence de diagnostic ante-partum qui diminue nettement la mortalité materno-fœtale. Il faut y penser chaque fois que l’hypertension artérielle gravidique est accompagnée de signes cliniques évocateurs, ou résistante aux traitements. Le traitement spécifique reste la chirurgie d’exérèse.