JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Fertility preservation in women with ovarian endometriosis Volume 16, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2014

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6

  • Figure 7

Tableaux

Auteurs
1 Society for Research into Infertility (SRI, Société de recherche pour l’infertilité),
1150 Brussels,
Belgium
2 CHU Mont-Godinne,
Gynecology,
avenue Thérasse, 1,
5530 Yvoir,
Belgium
3 Université catholique de Louvain,
Institut de recherche expérimentale et clinique (IREC),
Pôle de recherche en gynécologie,
Avenue Mounier, 52,
1200 Brussels,
Belgium
4 Cliniques universitaires Saint-Luc,
Gynecology,
Avenue Hippocrate, 10,
1200 Brussels,
Belgium
* Correspondence

L’endométriose est l’une des maladies bénignes les plus fréquentes en gynécologie. Elle est responsable de douleurs pelviennes (dysménorrhée, dyspareunie), et d’infertilité chez plus de 35 % des femmes en âge de reproduction. Une guérison complète de l’endométriose est souvent impossible mais sa thérapie comporte 3 objectifs principaux : préserver et améliorer la fertilité des patientes, réduire la douleur et limiter au maximum les récidives. Dans ce chapitre, nous passons en revue les options de préservation de la fertilité chez les patientes atteintes d’une endométriose sévère.