JLE

Médecine de la Reproduction

MENU

Endométriose colorectale : quel impact sur la fertilité ? Volume 18, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2016

Auteurs
Service de gynécologie-obstétrique et reproduction humaine, hôpital Tenon, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, 4 rue de La Chine, 75020, Paris, France
Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), Paris 6, France
Groupe de recherche clinique (GRC-6 UPMC), Centre expert en endométriose (C3E), hôpital Tenon, Paris, France
UMRS-938 Paris 6, France
* Tirés à part

Objectif : évaluer l’impact de l’endométriose colorectal sur la fertilité spontanée et le bénéfice potentiel de l’assistance médicale à la procréation (AMP) (fécondation in vitro et l’insémination intra-utérine) et de la chirurgie sur les résultats en fertilité. Méthodes : revue de la littérature Medline entre 1990 et décembre 2015 à l’aide des termes suivants : « endométriose profonde (EP) », « endométriose digestive », « endométriose colorectale », « fertilité », « infertilité », « FIV-ICSI » et « AMP ». Résultats : le taux de grossesse spontanée (GS) après résection de EP mais laissant l’endométriose colorectale in situ était de 26,5 % (IC95 % = 14-39). Le taux de grossesse après AMP était de 27,4 % (IC95 % = 19-35) et le taux global de grossesse était de 37,9 % (IC95 % = 29-37). Après chirurgie colorectale, parmi les 855 patientes avec et sans l’infertilité avérée, le taux de GS était de 31,4 % (IC95 % = 28-34), sans différence entre les groupes. Le taux de grossesse après AMP était de 19,8 % (IC95 % = 17-22). Le taux de grossesse après AMP chez les patientes avec et sans l’infertilité avérée était de 21,4 % (IC95 % = 18-25) et 15,5 % (IC95 % = 11-20), respectivement. Le taux global de grossesse après chirurgie colorectale était de 51,1 % (IC95 % = 48-54). Conclusion : nos résultats démontrent un bénéfice potentiel de la chirurgie sur les résultats de fertilité pour les femmes atteintes d’endométriose colorectale. D’autres études sont nécessaires pour déterminer si le traitement chirurgical doit être de première intention ou secondaire à l’échec en AMP.