JLE

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Traitement de l’œdème maculaire Volume 2, numéro 5, Septembre - Octobre 2000

Auteur
Service d’Ophtalmologie, Hôpital Lariboisière, 2 rue Ambroise Paré, 75475 Paris cedex 10, France.

L’œdème maculaire est la principale cause de mauvaise vision chez les patients diabétiques, en particulier de type 2. Il atteint environ 10 % de la population diabétique et il continue à poser différents problèmes : sa pathogénie est mal élucidée, elle est probablement multifactorielle. De plus, le traitement de l’œdème maculaire (OM) reste difficile : une fois corrigés au mieux les troubles métaboliques et l’éventuelle hypertension artérielle, il repose essentiellement sur la photocoagulation au laser. Néanmoins, si celle-ci est très efficace pour traiter l’œdème focal, son efficacité sur l’œdème diffus est plus discutable. C’est pourquoi des alternatives thérapeutiques sont recherchées, certaines en cours d’évaluation. Avant de parler du traitement de l’œdème maculaire, nous rappelerons la définition et la classification de l’œdème maculaire et ferons quelques rappels pathogéniques. L’œdème maculaire, notamment diffus, reste un sérieux problème thérapeutique. Son traitement repose principalement sur la photocoagulation au laser. Celle-ci permet une stabilisation de l’acuité visuelle, rarement une amélioration. Des alternatives thérapeutiques doivent être recherchées, certaines sont en cours d’évaluation. Le meilleur traitement actuel est préventif et repose sur une équilibration stricte de la glycémie et de la tension artérielle.