John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Nouvelles approches nutritionnelles dans le traitement des dyslipidémies Volume 4, numéro 4-5, Numéro double, Juillet - Octobre 2002

Auteurs
Service d'endocrinologie-métabolisme, Hôpital Pitié-Salpêtrière, 83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France.

Le rôle du LDL-cholestérol dans les maladies cardio-vasculaires est maintenant bien démontré et les études thérapeutiques dont la plus récente comportant plus de 20 000 patients montrent sans équivoque que la baisse du LDL-c s'accompagne d'une réduction des accidents coronaires égale à celle prédite par les études épidémiologiques. La diététique est la première étape dans le traitement de l'hypercholestérolémie. Son intérêt n'est plus à démontrer et son importance est soulignée par les recommandations de traitement données en France et les objectifs ambitieux du Programme National de Nutrition Santé. De nouvelles approches sont disponibles. Les stérols végétaux utilisés à forte dose sont un complément intéressant dans la mesure où leur utilisation entraîne une baisse supplémentaire du LDL-cholestérol de 10 %. En France seule la margarine enrichie (ProActiv® de Fruit d'Or et Ilô® de Saint-Hubert) est disponible, mais dans le monde d'autres marques (Benecol®) et d'autres types d'aliments (vinaigrette, yoghourt, mayonnaise) sont ou vont être disponibles. Par ailleurs le soja, le bêtaglucan et les tocotrienols sont potentiellement intéressants mais leur utilisation en pratique n'est pas conseillée en France.