John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique Cardiologie

MENU

La glycoprotéine V soluble : un nouveau marqueur plasmatique de la thrombose artérielle Volume 2, numéro 5, septembre-décembre 2004

Auteurs
Inserm U311, Établissement français du sang – Alsace, 10, rue Spielmann, BP 36, 67065 Strasbourg, Service de Neurologie, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg

La glycoprotéine (GP) V fait partie du complexe GPIb-V-IX présent à la surface des plaquettes sanguines et responsable de leur adhésion au sous-endothélium en liant le facteur Willebrand. Au cours de l’activation des plaquettes par la thrombine, celle-ci clive la GPV et libère dans le plasma un fragment soluble dosable par technique ELISA. La GPV soluble est un marqueur de thrombose qui a donc la particularité d’être hautement spécifique de l’activation des plaquettes par la thrombine. Les premières études cliniques utilisant le dosage de la GPV soluble montrent que ses taux plasmatiques sont significativement augmentés au cours des thromboses artérielles aiguës comme l’infarctus du myocarde ou l’accident vasculaire cérébral ischémique et au cours des états à risque thrombotique comme l’athérosclérose ou la fibrillation auriculaire. Ces résultats encourageants permettent de proposer la GPV soluble comme un outil d’analyse des mécanismes de thrombose in vivo avec des retombées cliniques potentielles.