JLE

Médecine thérapeutique

MENU

Un cœur foudroyé Volume 24, numéro 2, Mars-Avril 2018

Illustrations


  • Figure 1
Auteurs
Service de réanimation polyvalente. CHU Hassan II. Fès. Maroc
* Tirés à part

Le foudroiement est rare mais grevé d’une lourde morbimortalité associée notamment aux lésions cardiovasculaires secondaires, de mécanismes multifactoriels et complexes. Des cas d’infarctus du myocarde, de myocardite, d’arythmies, de contusion cardiaque ou encore de lésions aortiques ou péricardiques sont répertoriés dans la littérature. La prise en charge rejoint celle du traumatisé grave et l’évaluation cardiovasculaire nécessite au moins un monitorage électro- et échocardiographique, ainsi qu’une cinétique de troponine. Nous rapportons le cas d’une myocardite chez un jeune foudroyé admis aux urgences dans un tableau d’état de choc cardiogénique avec défaillance ventriculaire gauche et dont l’évolution était favorable sous assistance ventilatoire et support inotrope.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International