John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Vaccination des femmes enceintes et allaitantes : synthèse des données utiles au médecin généraliste pour répondre aux interrogations parentales extraites des forums de santé Volume 18, numéro 10, Décembre 2022

Auteurs
1 Université Jean Monnet, Faculté de médecine Jacques Lisfranc, Département de Médecine Générale, Campus Santé Innovations, 10 rue de la Marandière, 42270 Saint-Priest-en-Jarez
2 Université Claude Bernard Lyon 1, P2S UR4129, F-69008, Lyon
* Priscilla Esparon et Carole Hunot-Onnis sont tous deux premiers auteurs
Correspondance : S. Bruel

Les données restreintes sur la vaccination durant la grossesse et l’allaitement, peuvent être difficiles d’accès pour les femmes concernées, qui recourent alors à internet. L’objectif de cette étude était d’analyser ces interrogations dans le but ensuite de créer des fiches de synthèse référencées afin de faciliter l’accès aux informations lors d’une consultation de médecine générale. Une netnographie non participante a permis une analyse thématique des commentaires en accès public, des principaux forums internet français en santé, pour générer des fiches standardisées et référencées par revue narrative de la littérature. Sur 14 941 messages extraits, 543 furent inclus entre janvier 2009 et mars 2022. Les cinq principales maladies à prévention vaccinale évoquées sont : la grippe, la Covid-19, la coqueluche, la fièvre jaune et la Rougeole-Oreillons-Rubéole. Les thèmes abordés sont similaires entre vaccins, et correspondent à la vaccination en pratique, à la communication et aux perceptions en santé ainsi qu’aux influences contextuelles. Les principales interrogations concernent la balance bénéfices/risques, les adjuvants, les indications, le passage transplacentaire et lacté, ainsi que l’immunité passive conférée. Les conceptions personnelles (naturalité, médecine alternative) et influences contextuelles (lobbying pharmaceutique, politiques, et médias), génèrent des doutes sur la sécurité et l’efficacité vaccinale. L’apport de données scientifiques indépendantes, fiables, adaptées en vue de la transmission d’informations consensuelles par les professionnels de santé est nécessaire, dans un contexte où l’amélioration de l’immunisation infantile passe par la vaccination des femmes enceintes et allaitantes.