JLE

Médecine

MENU

Un vaccin contre la nicotine ? Volume 3, numéro 6, Juin 2007

Auteur

Alternative prometteuse ? Le but final de la vaccination est d'empêcher la nicotine de passer la barrière hémato-cérébrale et donc d'atteindre les récepteurs nicotiniques cérébraux. Ainsi "bloquée" hors du cerveau, la nicotine ne pourrait plus favoriser la transmission de certains neurotransmetteurs, dont la dopamine, responsables de la sensation "positive" liée à la consommation de tabac. Le mécanisme envisagé est donc un blocage par des anticorps contre la nicotine. Le couple antigène (nicotine)-anticorps empêcherait la nicotine d'atteindre le cerveau. Dans des conditions usuelles, il n'y a pas de production d'anticorps contre la nicotine, molécule trop petite pour stimuler le système immunitaire à produire des anticorps qui la neutraliseraient. Le principe du vaccin consiste à utiliser une particule virale non infectieuse, de type virus like particule non toxique induisant une forte réponse immunologique. Plusieurs équipes sont actuellement en train de développer un tel vaccin. Des résultats encourageants d'études de phase I et II ont été récemment publiés. Les études de phase III pourraient démarrer dans quelques années.


Cornuz JP, Zellweger JP. Conseil aux fumeurs : mise à jour épidémiologique et clinique. Revue médicale suisse. 2006;72:31489.

Commentaires de la rédaction

Prometteur ? Comme toute approche pharmacologique. De là à en faire la panacée annoncée... Les "autres" aspects de l'addiction au tabac risquent de rappeler douloureusement certaines vérités incontournables.

DOI : 10.1684/med.2007.0121