JLE

Médecine

MENU

Somnolence au volant et risque accidentel Volume 12, numéro 9, Novembre 2016

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Université de Bordeaux
2 Clinique du sommeil
Service d’explorations fonctionnelles du système nerveux
CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux
3 CNRS SANPSY, USR 3413
Bordeaux
* Tirés à part

La somnolence au volant est l’une des premières causes d’accident de la route. L’évaluation médicale du risque accidentel lié à la somnolence au volant est essentielle d’autant qu’elle s’inscrit dans le contexte médico-légal de l’aptitude médicale à la conduite automobile. Cette évaluation est possible par des questionnaires dédiés et des tests objectifs de mesure des capacités de maintien d’éveil (TME). L’évaluation du risque comporte également une prise en compte d’aspects comportementaux liés à l’hygiène de sommeil du sujet et à ses conditions de conduite.