John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

L’hyperparathyroïdie primaire : démarche diagnostique et prise en charge Volume 16, numéro 10, Décembre 2020

Tableaux

Auteurs
1 Médecin généraliste, Paris
2 Endocrinologue, Strasbourg
* Correspondance

Pourquoi revoir la démarche diagnostique et thérapeutique de l’hyperparathyroïdie primitive ? Quatre raisons le justifient : sa fréquence puisqu’elle est la troisième endocrinopathie la plus fréquente après les diabètes et les dysthyroïdies, son diagnostic facile devant une hypercalcémie avec augmentation de la parathormone (PTH), son caractère le plus souvent asymptomatique, ce qui ne veut pas dire sans conséquences à long terme, et un traitement reposant pour l’essentiel sur une chirurgie codifiée. Nous comprenons que le médecin généraliste est le principal acteur du diagnostic et le chirurgien celui du traitement.