JLE

Médecine

MENU

Lésions cervicales de haut grade : test HPV ou non ? Volume 3, numéro 9, Novembre 2007

Auteurs

Article didactique proposant un guide pour le traitement et le suivi des lésions cervicales de haut grade : la surveillance après le geste thérapeutique initial a pour objectif de mettre tout en œuvre pour éviter les échecs thérapeutiques, soit invasion méconnue, soit lésion résiduelle, soit récidive vraie. L'auteur présente et analyse les différents éléments de l'arbre décisionnel de suivi retenu dans la recommandation 2002 de l'Anaes, mais surtout insiste sur les arguments en faveur du test HPV chez les femmes ainsi traitées, puisque son excellente valeur prédictive négative (VPN) permet d'affirmer la guérison après conisation s'il est négatif.


Leroy JL. Le suivi après traitement des lésions cervicales de haut grade. Rev Prat Gyn Obst 23 mai 2007

Commentaires de la rédaction

* Article abondamment iconographié, qui suit au plus près les recommandations en cours.

* L'auteur insiste, à juste titre mais sans s'appuyer explicitement sur les niveaux de preuve des études qu'il cite, sur l'importance du suivi des lésions traitées.

* En 2004, le groupe de travail de l'Anaes concluait à la nécessité de la réévaluation du bénéfice médical et économique du test HPV après le résultat des essais randomisés et des études de cohortes en cours. On aurait aimé une argumentation un peu plus précise sur ce point puisque l'auteur prend nettement position en faveur du test. Mais la situation factuelle à ce jour n'est pas très différente de ce qu'elle était en 2004.