JLE

Médecine

MENU

Guidelines ou mindlines ? Volume 9, numéro 2, février 2013

Auteur

L’étude qualitative anglaise auprès de différents professionnels de deux centres de soins primaires a analysé les déterminants de leurs décisions individuelles et collectives.

Les deux auteurs (un médecin de santé publique, une infirmière enseignante) ont accompagné durant 2 ans les 13 professionnels (médecins et paramédicaux) de ces 2 centres en observation non participante et entretiens semi-structurés, et fait une revue documentaire sur le sujet. Ils ont observé que les cliniciens utilisent rarement les données factuelles issues de la recherche ou d'autres sources (Guidelines) directement, mais s'appuient sur des mindlines construits collectivement, tacites et intériorisés. Ceux-ci sont basés sur quelques lectures mais surtout sur leur propre expérience et celle de leurs collègues, les interactions entre eux et avec différents leaders d'opinion, patients, visiteurs médicaux ou autres. Sous l’influence de contraintes organisationnelles diverses, les mindlines sont négociés de manière itérative avec de nombreux acteurs-clés, souvent de manière informelle dans des « communautés de pratique » variables, ce qui construit progressivement un « savoir pratique » non théorisé. Il y a donc tout intérêt à exploiter les réseaux formels et informels existants pour diffuser les données factuelles utiles.

Gabbay J, Le May A. Evidence based guidelines or collectively constructed “mindlines?” Ethnographic study of knowledge management in primary care. BMJ. 2004;329:1013.

Que retenir pour notre pratique ?
• Cette étude de grande qualité paraît plus que probablement transposable (le modèle élaboré dans le premier centre a été testé dans le second). Si le jeu de mots anglais est difficilement traduisible, son contenu est clair : aucun « guide » si argumenté soit-il ne peut être efficace s’il n’est d’abord intériorisé et adapté localement.
• Le deuxième « message » est aussi clair : la décision médicale s’appuie au jour le jour sur des « savoirs pratiques » qu’il est maintenant essentiel de comprendre et d’expliciter, pour les communiquer à d’autres : inutile d’en réinventer chaque fois les prémisses…