John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Directions, contenus, valorisations des thèses de médecine générale Volume 15, numéro 9, Novembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
Faculté de médecine Jacques Lisfranc, Département de médecine générale, Saint-Étienne
* Correspondance
  • Mots-clés : thèse, médecine générale, classification, publications
  • DOI : 10.1684/med.2019.483
  • Page(s) : 427-32
  • Année de parution : 2019

Le développement de la recherche en soins premiers est un enjeu de l’universitarisation de cette discipline. La réforme du troisième cycle de 2017 prévoit que la thèse soit un travail de recherche disciplinaire. La thèse est souvent le premier travail de recherche pour les étudiants. Ce travail vise à mesurer le taux de directions de thèses assurées par des enseignants de médecine générale. Les objectifs secondaires étaient de mesurer le taux de thèses disciplinaires et d’analyser l’évolution de la valorisation des thèses stéphanoises et de leurs contenus (méthode et champ disciplinaire). De 2004 à 2016, 583 thèses ont été analysées. Le taux de directions de thèses assurées par un enseignant de médecine générale à Saint-Étienne a dépassé 50 % en 2011 et est actuellement voisin de deux tiers. Le caractère disciplinaire a lui aussi régulièrement augmenté pour atteindre plus des trois quarts des thèses en 2016. Un peu plus du quart des thèses a été publié. Parmi les soixante et une revues retrouvées, Médecine et exercer comptaient le plus de publications avec respectivement 19,9 % et 15,5 % justifiant la publication de ce travail dans les deux revues.