JLE

Médecine

MENU

Diabète de type 2 : une démarche centrée sur le patient Volume 12, numéro 8, Octobre 2016

Auteur
Pour le comité de rédaction de Bibliomed
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale
* Tirés à part

La prévalence du diabète de type 2 (DT2) ne cesse d’augmenter, avec une augmentation moyenne de 5,4 %/an entre 2001 et 2011. Elle est liée à l’augmentation du surpoids et de l’obésité, au vieillissement de la population, à l’amélioration de l’espérance de vie des personnes traitées pour diabète et à l’intensification du dépistage.

Il y a des preuves limitées des effets à long terme sur la morbidité et la santé d’un dépistage systématique. De nombreuses études d’intervention ont montré un rapport bénéfice/risque discutable d’un traitement intensif et proposent des valeurs cibles d’HbA1c personnalisées tenant compte de l’âge, et des comorbidités. La mise en œuvre des mesures hygiéno-diététiques, dont l’adhésion à un régime de type méditerranéen, apporte des bénéfices en termes de perte de poids, de diminution de la consommation de médicaments et d’amélioration des constantes biologiques.

Le DT2 représente un exemple typique de la nécessité d’une médecine centrée sur le patient, prenant en compte tous les aspects de la maladie, les problèmes médicaux associés, les caractéristiques du patient, ses attentes et besoins.