JLE

Médecine

MENU

Développement professionnel continu Pour une pratique « réflexive » Volume 9, numéro 2, février 2013

Auteurs
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale

« Développement professionnel continu »1 : Révolution conceptuelle ? Gadget pour réformateurs acharnés ? Terminologie douteuse destinée aux crânes d'oeuf de toute nature ? Reconnaissance que rien n'est jamais acquis en médecine ? Et beaucoup d'etc. Inventaire ­ bien incomplet ­ à la Prévert, où il manquera toujours le raton-laveur... Dans un précédent article reprenant les conclusions d'un groupe de travail de généralistes, nous parlions d'habits neufs pour vieux concepts [1]... La conclusion générale de cette réflexion confrontant réalité française (formation médicale continue) et littérature internationale, principalement anglophone (continuing professional development) était que nous parlions bien d'une même démarche de qualité des soins. Elle devait permettre à tout médecin de développer ses compétences dans l'ensemble de son exercice, tout au long de sa carrière, en améliorant dans le même temps sa qualité de vie professionnelle. Ce dossier reprend l'essentiel des données disponibles, montrant qu'il n'y a pas rupture, mais continuité. Le terme largement utilisé dans la littérature anglophone depuis une dizaine d'années s'est d'ailleurs imposé, en tout cas au début, plus comme le choix pragmatique d'une terminologie plus cohérente que comme une ouverture réelle sur des domaines de réflexion innovants.