JLE

Médecine

MENU

Dépister les cancers, mais à quelles conditions ? Volume 1, numéro 2, Novembre 2005

Auteur
Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale

Le dépistage des cancers est de plus en plus à l'ordre du jour. Au point que la population se demande souvent pourquoi on ne généralise pas plus rapidement le dépistage organisé du cancer du côlon, pourquoi n'organise-t-on pas celui du cancer du col de l'utérus, de la prostate, ou du poumon... Il nous a paru utile, avant d'aborder les problèmes des différents cancers, de rappeler les principes de base du dépistage, du point de vue de la faisabilité, de l'utilité et de l'efficacité, et également de l'éthique. Peut-on en rester au dépistage individuel au hasard des consultations en cabinet, ou faut-il privilégier le dépistage organisé ? A-t-on des preuves de l'efficacité de telle ou telle modalité de dépistage ? Qu'en est-il chez les personnes âgées par rapport aux autres catégories de population ? Dans ce dossier, nous présentons les données scientifiques actuelles pour chacune de ces questions. Nous reviendrons dans un second dossier sur les problèmes plus spécifiques liés à tel ou tel dépistage.