John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Caractéristiques des infarctus cérébraux cardioemboliques présumés Article à paraître

Auteurs
Service de Neurologie, Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana, Antananarivo 101, Madagascar
Correspondance : R. Randrianantoandro Naliniaina

Contexte

Les infarctus cérébraux (IC) cardioemboliques sont graves et associés à une mortalité précoce et tardive élevée. Les objectifs de notre étude sont de décrire les caractéristiques démographiques, cliniques, étiologiques et tomodensitométriques des patients présentant un IC cardioembolique présumé.

Méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive réalisée dans le service de neurologie Befelatanana Antananarivo pendant une période de 18 mois entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2019.

Résultats

120 cas ont été retenus. L’âge moyen était de 62,45 ans avec des extrêmes allant de 25 à 90 ans et une prédominance masculine (sex-ratio à 1,2). L’hypertension artérielle (HTA) a été retrouvée dans 69,13 % des cas. Le score de NIHSS moyenne à l’entrée a été de 10,90. La fibrillation auriculaire (FA) a été à l’origine de l’infarctus cérébral chez 13,30 % des cas et les étiologies restent indéterminées dans la majorité des cas (78,30 %). Principalement, ces infarctus siègent sur le territoire carotidien (60 %) et ils se localisent dans plusieurs territoires dans 29,20 % des cas. Une transformation hémorragique est observée dans 47,50 % des cas.

Conclusion

Le profil des infarctus cérébraux cardioemboliques est de plus en plus connu à Madagascar selon les données de notre étude. Son diagnostic reste difficile et nécessite un bilan étiologique exhaustif.