JLE

Médecine

MENU

(Auto)portraits de soignants en souffrance Volume 19, numéro 2, Février 2023

Auteur
Médecin psychiatre, Diplômée du DIU « Soigner les Soignants », Universités Paris 7 et Toulouse 3, 9 rue Ampère, 01200 Valserhone
Correspondance : C. Sellier
sellier_claire@orange.fr

Un portrait de soignant en souffrance se dessine à partir de la pratique de groupes thérapeutiques à médiation destinés à des professionnels de santé hospitalisés. À l’origine du choix professionnel, on retrouve souvent un idéal humaniste ou une histoire familiale marquée par la maladie. En exerçant, le soignant se retrouve pris entre une volonté d’accomplissement tourné vers les patients et la nécessité de se protéger face à des expériences fragilisantes ou traumatiques. Mettre des limites est un exercice difficile. L’épuisement survient, physique et/ou psychologique. Demander de l’aide, se tourner vers les soins n’a rien d’aisé pour un soignant. Il consulte le plus tard possible. Le burn-out est là. Il se demande comment il aurait pu l’éviter et s’il va continuer à être soignant.