JLE

Médecine et chirurgie du pied

MENU

La chirurgie du tunnel tarsien : à propos de quatre cas Volume 29, numéro 2, Juin 2013

Auteurs

Le syndrome du tunnel tarsien est une pathologie rare. Sa symptomatologie comporte des douleurs plantaires et des dysesthésies dans le territoire du nerf tibial postérieur. L’existence d’un Tinel sur le trajet du nerf tibial postérieur est le meilleur argument clinique en faveur de la compression. L’exploration électrophysiologique confirme le diagnostic. L’imagerie permet d’aider l’enquête étiologique à la recherche d’une lésion de la trame osseuse, des séquelles de fracture de l’arrière-pied, des troubles statiques du pied et de la présence d’éventuelles lésions expansives intracanalaires. Le traitement initial est toujours médical, il associe la prescription d’antalgiques, d’anti-inflammatoires. La rééducation sensitivomotrice est toujours indiquée. L’appareillage est indiqué en cas de troubles statiques du pied. La chirurgie est indiquée en cas d’échec du traitement conservateur ou en présence d’une lésion compressive intracanalaire. Elle est basée sur l’incision du retinaculum des fléchisseurs, l’ouverture de l’aponévrose de l’abducteur de l’hallux et la neurolyse du nerf tibial postérieur. Le geste chirurgical doit libérer toutes ces structures pour avoir de bons résultats et éviter les récidives à long terme.