John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

Microparticules procoagulantes en pathologie cardiovasculaire Volume 2, numéro 1, Janvier-Février

Auteurs
Institut d’hématologie et d’immunologie, INSERM U143, Faculté de Médecine, 4 rue Kirschleger, 67085 Strasbourg Cedex

Les cellules activées ou apoptotiques libèrent dans le milieu environnant de petits fragments membranaires submicrométriques appelés « microparticules ». À l’image de la membrane de ces cellules stimulées, elles exposent des phospholipides procoagulants et du facteur tissulaire ainsi que des protéines membranaires, récepteurs et ligands, caractéristiques de la cellule d’origine. Libérées dans la circulation sanguine, ces vecteurs d’information biologique sont ainsi capables d’induire à distance une réponse cellulaire et tissulaire. Dans un contexte pathologique associé à un risque thrombotique, ces entités peuvent alors devenir des effecteurs pathogènes. Les microparticules sont impliquées dans chaque étape du processus d’athérothrombose. Leur présence dans la circulation peut favoriser les premières étapes de la formation de la plaque d’athérome mais aussi moduler sa stabilité. La plaque elle-même contient des microparticules libérées par les macrophages et les cellules musculaires lisses apoptotiques capables de promouvoir la formation du thrombus après rupture ou érosion de la plaque. Le fort potentiel prothrombotique est lié aux quantités importantes de phospholipides procoagulants et au facteur tissulaire associés à la surface membranaire et devenus accessibles aux facteurs plasmatiques de la coagulation. L’importance des microparticules circulantes dans le couplage entre inflammation et thrombose est une donnée récente pouvant déboucher sur leur emploi dans diverses applications diagnostiques, notamment dans la stratification du risque cardiovasculaire. La démonstration de corrélations entre les principaux facteurs de risque cardiovasculaire et les taux circulants de microparticules procoagulantes pourrait même les désigner comme nouvelle cible thérapeutique.